Formation : les ateliers du jeudi

Accueil > Formation, Social > Formation : les ateliers du jeudi

Dans un organisme de formation accueillant des adultes souvent en reconversion professionnelle, de nouveaux besoins en termes de pédagogie ou d’accompagnement sont apparus, exprimés par les stagiaires ou bien observés par les formateurs et par l’équipe MPS (médico-psycho-sociale). Afin d’y répondre au mieux, en s’appuyant à la fois sur l’expression de ces besoins, sur un projet de refonte de l’offre et sur les réflexions des différentes équipes, il a été proposé d’innover au centre de formation Chantoiseau à Briançon : depuis janvier 2018, une demi-journée de la semaine est consacrée à des ateliers particuliers.

Des ateliers pour compléter la formation

Ces ateliers transversaux, ouverts à tous les stagiaires, sont conçus comme un complément à la formation. En premier lieu, ils permettent de mieux l’appréhender, grâce à des plages d’accompagnement pédagogique ciblé pendant lesquelles les formateurs répondent à des besoins spécifiques avec une approche et des outils différents, souvent ludiques : bureautique, écrits professionnels, rédaction de CV et lettres de motivation, approfondissement d’un thème sanitaire et social, soutien dans les bases en français et mathématiques…

groupe en discussion

Ces ateliers représentent également une plus-value dans l’accompagnement global du stagiaire en proposant des temps de relaxation, connaissance de soi, gestion du stress, travail sur les émotions, expression par le jeu, les arts créatifs…
L’objectif principal est donc de créer, encore et toujours, les conditions les plus favorables pour les apprentissages, mais également de raccourcir la distance à l’emploi en favorisant l’insertion sociale et professionnelle.

 

Les ateliers en pratique

En moyenne, six ateliers différents sont proposés par semaine. Les stagiaires s’inscrivent en ligne sur un site dédié, au centre de formation ou depuis leur smartphone. Il n’y a pas de notion de progression – chaque stagiaire peut s’inscrire à l’atelier qui correspond le plus à ses besoins et ne pas y retourner la semaine suivante –, sauf pour les ateliers de langue : italien et langue des signes.

Au centre de formation Chantoiseau des stagiaires en formation professionnelle et des stagiaires en réadaptation se côtoient dans les différentes sessions. Leur accompagnement n’est pas le même : les stagiaires en situation de handicap bénéficient d’un suivi médico-psycho-social.

Les ateliers correspondent à l’expression de besoins de tous les stagiaires et il est donc important d’y associer l’équipe médico-psycho-sociale pour les stagiaires en situation de handicap. Ainsi, lors des entretiens d’accompagnement, un atelier particulier peut être recommandé et son apport évalué.

Evaluation de ces ateliers

L’évaluation est proposée à la fois de manière individuelle, lors d’entretiens d’accompagnement, de manière spontanée lors des ateliers, et en fin de formation avec les questionnaires de sortie.

Les retours sont divers : " Cela permet de travailler autrement ", " C’est bien de changer d’air et de rencontrer les autres secteurs ", " Les ateliers proposés ne m’intéressent pas toujours ".

Groupe solidaire

Quelques améliorations sont en cours, notamment pour trouver une solution à la " sur-fréquentation " de certains ateliers (par exemple celui sur la gestion du stress), à quelques difficultés d’inscription et à l’adéquation entre la volonté des formateurs, leurs compétences et leur disponibilité à diverses périodes de l’année.

Dans une démarche d’amélioration constante, un travail collaboratif a été proposé à l’équipe pédagogique. Ainsi, un nouveau recueil de besoins est prévu, de même que des ajustements dans l’organisation pratique. Des fiches de présentation des ateliers vont être mises à disposition, et de nouveaux ateliers voient le jour : l’actu par le dessin de presse, la boîte à outils de l’apprenant, le clown et les émotions (stagiaires auxiliaire puériculture), le club de lecture…

L’aventure continue !

Les auteurs : Gaëlle Kosala, Gaël Hermite, Marie-Pierre Bassa-Panicot

Auteurs :

Gaëlle Kosala,

Infirmière de formation initiale, je suis formatrice depuis 12 ans au Centre de Réadaptation Professionnelle sur les formations des secteurs Service à la Personne et Santé, ainsi que sur quelques formations courtes : tutorat des stagiaires aide-soignant et petite enfance.

Gaël Hermitte

Après une formation universitaire en maitrise de l’environnement, je travaille au Centre de Réadaptation Professionnelle depuis 2000 en formation préparatoire aux métiers de la santé.
J’interviens dans différentes matières : anat/physio du corps humain, math, thèmes sanitaires et sociaux, à l’écrit comme à l’oral.
Je suis diplômé depuis 2009 en sophrologie grâce à une formation en Congé Individuel de Formation.
Ateliers sur lesquels j’interviens : No stress (application de la sophrologie), révisions et soutiens en maths et/ou en biologie.

 Marie-Pierre Bassa-Panicot

Anthropologue de formation, chargée de communication et de clientèle dans l'hôtellerie pendant 20 ans, formatrice pour adultes depuis 10 ans, je suis référente de la formation réceptionniste en hôtellerie au CRP. Je gère également une offre de formations courtes pour du personnel en poste (prise en charge des usagers, travail en équipes pluri-professionnelles, petite enfance, langues appliquées).
J'interviens dans les ateliers de soutien en français, bureautique, communication, prise de parole, gestion des émotions.

2019-03-21T08:05:52+00:00 20 mars 2019|Formation, Social|0 commentaire

Laisser un commentaire