La culture en quarantaine… en temps de COVID ?

Accueil > Social > La culture en quarantaine… en temps de COVID ?

« Les livres rendus seront mis en quarantaine pendant 10 jours ! »
Pourquoi 10 jours, et pas 3 ou 15 jours ? Et pourquoi les livres et pas les bus ou les poignées de portes ?

Cette annonce est rédigée à l’entrée d’une bibliothèque dont l’accès est toujours fermé ; heureusement il est possible de se procurer un livre après l’avoir réservé et pris rendez-vous avec la bibliothécaire qui, masquée et gantée, vous le remet à travers le guichet. Mettre des livres en quarantaine, comme s’il est possible de mettre la culture entre parenthèse !

Ne nous voilons pas la face, Internet, cette contre-culture comme disent certains, contribue largement à rendre vivable cette douloureuse période et permet de concilier l’inconciliable.

Evasion grâce à la lecture

Ne nous trompons pas de priorité : aujourd’hui, concilier une connaissance incomplète des propriétés du virus avec la reprise d’une vie sociale normale (dont la lecture et la culture) requiert un juste équilibre entre cadrage et liberté : cadrage pour que le groupe social auquel nous appartenons puisse de nouveau cuire sa « soupe aux cailloux », en référence à ce conte jamaïco-eurasiatique qui montre que le partage nous rend tous plus riches ; liberté car elle est notre indispensable respiration et notre capacité à prendre des initiatives.
On attribue à Sénèque cette belle citation : « La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie ».

Dr Etienne André

Auteur

Dr Étienne ANDRÉ

Retraité, Grenoble
Administrateur de la Fondation Edith Seltzer
Président du Comité Médical

Addictologie, Santé Publique
20 ans d’addictologie au CHU de Grenoble
20 ans dans la recherche : douleur, maladies du vieillissement, addictions
40 ans de Santé Publique : formations, programmations d’actions de santé, organisations de consensus d’expert pour la pratique médicale

2020-05-26T18:12:46+02:00 26 mai 2020|Social|0 commentaire

Laisser un commentaire