Les fumeurs sont-ils plus fragiles ou plus résistants face à la COVID ?

Accueil > Médecine, Santé > Les fumeurs sont-ils plus fragiles ou plus résistants face à la COVID ?

Où en sommes-nous ?

Le tabagisme est connu pour diminuer la capacité du système immunitaire dans sa lutte contre les infections, on s’attend donc à ce que les fumeurs présentent des symptômes graves de la Covid-19. Mais simultanément sortent des études contradictoires : les unes confirment cette hypothèse et enthousiasment les militants anti-tabac ; les autres à l’appui d’études épidémiologiques (USA, France) soutiennent le contraire. Que se passe-t’il donc ? Comme il est dit parfois « ne nous laissons pas enfumer ! »

En premier lieu,

dans ces études il existe des doutes sur l’évaluation réelle du tabagisme des patients qui "sous-évaluent" leur consommation. D’autre part, il y a un monde entre le constat épidémiologique qui associe deux faits et la certitude qu’une relation de causalité les relie : par exemple, la nicotine interagît avec le "fameux" récepteur ACE2, mais dans quel sens, selon quelles modalités ? Pas de certitudes donc. Mais toutes ces informations contradictoires justifient la poursuite de la recherche dans ce domaine.

Fumeur

En conclusion,

si nous restons dans le flou sans pouvoir tirer des recommandations définitives, tous ces travaux et toutes ces réflexions ne changent pas, mais alors pas du tout la politique actuelle de lutte contre le tabagisme et la nécessaire aide à l’arrêt des fumeurs !

Dr Etienne André

Auteur

Dr Étienne ANDRÉ

Retraité, Grenoble
Administrateur de la Fondation Edith Seltzer
Président du Comité Médical

Addictologie, Santé Publique
20 ans d’addictologie au CHU de Grenoble
20 ans dans la recherche : douleur, maladies du vieillissement, addictions
40 ans de Santé Publique : formations, programmations d’actions de santé, organisations de consensus d’expert pour la pratique médicale

2020-05-11T18:21:59+02:00 11 mai 2020|Médecine, Santé|0 commentaire

Laisser un commentaire